Le Père Noël n’est pas content

Pas facile de tenir ses délais quand on a la charge de tous les enfants du monde. Les lutins du Père Noël le savent mieux que quiconque et aujourd’hui, ils n’en mène pas large.
« C’est un comble, tout de même ! » peste le Père Noël dans son atelier qu’il arpente nerveusement en faisant les cent pas. Légèrement penché en avant, les mains jointes dans le dos, il semble très en colère.

LA LIGNE DU PERE NOEL AU 08 99 022 195


Cela ne lui arrive pas très souvent mais lorsque c’est là, les lutins se font tout petits, j’aime mieux vous le dire. Ce qui arrive en ce matin du 24 décembre, c’est que tous les jouets ne sont pas prêts. L’atelier est en effervescence car un retard certain s’est accumulé et il reste plein de commandes qui n’ont pas encore été préparées. En fait, cette année les lutins se sont montrés particulièrement distraits, ils sont allés un peu trop souvent jouer dans les bois la nuit avec les fées, et ne se sont pas rendu compte qu’ils ne passaient pas assez de temps à travailler. Parce que, ce qu’il faut vous préciser, c’est qu’ils bossent quasiment toute l’année, ils sont bien vaillants ces petits lutins qui se donnent tant de mal pour que les enfants des terriens soient contents. Quand ils prennent un peu de repos, assurément ils ne l’ont pas volé ! Il y a tellement d’enfants qui attendent ce matin-là avec une ferveur qu’il ne serait pas humain de décevoir. Mais voilà, les lutins sont joueurs, toujours de bonne humeur, ils sont très courageux – là n’est pas la question – mais il leur arrive de se laisser distraire et de perdre de vue leurs obligations. C’est précisément ce qui vient d’arriver, et il est vrai que ça tombe mal car cette nuit, il faut que tout soit prêt pour que le Père Noël puisse charger dans son traîneau et dans sa hotte, les milliers de jouets qu’il doit livrer aux enfants sages. Le vieux bonhomme ne décolère pas. « pendant que je pars en repérage pour m’assurer que les cheminées sont bien ramonées, si vous en profitez pour vous mettre les doigts de pieds en éventail on va avoir un sacré problème ! » Ses joues naturellement rouges ont viré au cramoisi. « Allez, ne traînez pas plus longtemps ! Mettez-vous à l’ouvrage et je ne veux pas voir une tête se lever avant que tout soit terminé ! » Trop heureux de s’en tirer à si bon compte les lutins reprennent leur tâche avec une belle ardeur, tant et si bien que le soir venu, il ne reste plus un seul jouet à fabriquer, tout a été fait. Comme ils ont été vaillants ! Rasséréné, le Père Noël se sent d’humeur plus affable tandis qu’il attend qu’ils aient chargé tous les cadeaux dans son traîneau. « Allons mes petits, oublions tout cela et pour fêter dignement cette belle nuit de Noël, je vous laisse quartier libre pour aller batifoler dans les forêts avec vos amis les elfes et les fées. Vous avez la permission du lever du soleil. » Les petits lutins ne se tiennent plus de joie et se précipitent sur lui, lui sautant au cou et tirant à qui mieux mieux sur sa barbe blanche.

Share Button